Comment choisir une plaque de calage Lodax ?
  • Webmaster

Dans les métiers de la manutention, les engins possèdent des tampons stabilisateurs pour permettre leur utilisation. Ces équipements reposent sur des plaques de calage et assurent la bonne stabilisation de la machine. On retrouve ces équipements sur les camions nacelles ou encore les camions grues.

Pour le renouvellement de ces plaques de calage voici les critères à prendre en compte :

Déterminer la capacité d’un tampon stabilisateur

La capacité d’un tampon se traduit par le poids maximale qu’il peut supporter. Ces données sont des données constructeur et elles sont accessibles dans la documentation de la machine que vous utilisez.

Si vous ne les avez pas, prenez 80% de la charge maximale que peut manutentionner l’engin pour déterminer la capacité d’un tampon stabilisateur. Cette capacité deviendra celle de votre plaque de calage et fera partie d’une variable pour le choix de votre plaque.

Ensuite, calculez la pression qui s’exerce sur votre tampon stabilisateur.

Pression\:tampon = {\frac{Poids\:sur\:le\:tampon\:(Kg)}{Surface\:du\:tampon(mm²)}}

 

Les plaque Lodax peuvent accepter une pression de 8N/mm² sur une longue durée ou 25 N/mm² sur une courte durée.

Choisir sa plaque de calage

Un fois que vous savez votre capacité sur un tampon stabilisateur, il vous suffit de vous reporter au tableau présent sur les fiche produit :

Plaque de calage carréePlaque de calage carrée
Plaque de calage carrée
Plaque de calage Lodax pour stabiliser les engins de chantier sur sol meuble Matériaux [...]
32.40€
Plaque de calage rondePlaque de calage ronde
Plaque de calage ronde
Plaque de calage ronde Lodax pour stabiliser les engins de chantier sur sol [...]
349.20€

 

Évaluer les conditions du sol

C’est un des éléments le plus important, la qualité du sol. Il faut examiner le terrain sur lequel le camion nacelle sera utilisé. Les plaques de calage doivent être adaptées au type de sol. Si le sol est meuble, vous aurez besoin de plaques plus grandes et plus épaisses pour éviter l’enfoncement.

il faut contrôler si le sol peut supporter la pression exercée sous la plaque de calage. Voici la liste des types de sol et de la pression admissible

  • Sable fin : 0.05 à 0.2 N/mm²
  • Sable grossier : 0.2 à 0.3 N/mm²
  • Sable gravier: 0.3 à 0.4 N/mm²
  • Argile molle : 0.04 à 0.08 N/mm²
  • Argile mi dure : 0.15 à 0.3 N/mm²
  • Argile dure : 0.3 à 0.4 N/mm²
  • Roche non désagrégée : 1 à 3 N/mm²

Exemple de calcul Lodax

Vous avez une plaque de 800x800x40 mm avec une charge de 15 Tonnes

Pression\:admissible = {\frac{Capacité\:plaque\:(Kg)}{Surface\:Plaque\:(mm²)}}

 

Pression\:admissible = {\frac{15000}{640\:000}}

 

Pression\:admissible = {0.023 Kg/mm²}

 

1 kilogramme est équivalent à 10 Newton. Dans cette exemple la pression admissible est de 0.23 N/mm². La plaque ne peut pas être utilisée sur du sable fin et de l’argile molle. Si vous devez installer une paque de calage sur ces surfaces, il faudra que sa surface soit plus grande.